Réverbération

Albé… quoi ? Albédo !

Miroir, miroir, qui est la plus neige ?

Si vous êtes déjà allés faire du ski en hiver, vous savez qu’il est préférable de mettre des lunettes de soleil, d’abord pour avoir la classe sur vos photos de vacances et ensuite pour ne pas être éblouis par le reflet du soleil sur la neige.

Ce phénomène est une valeur physique connue sous le nom d’albédo. Fraction de l’énergie solaire qui est réfléchie vers l’espace, l’albédo est compris entre 0 (tout le rayonnement est absorbé par le matériau) et 1 (tout le rayonnement est réfléchi vers l’espace). L’albédo est particulièrement élevé pour les nuages, les aérosols, la glace et la neige fraîche (qui réfléchit 87 % du rayonnement reçu) et relativement faible pour les océans et les continents.

L’albédo est un facteur capital dans le bilan radiatif de la Terre. Au sein du système climatique, il permet un effet « boule de neige » (dans le jargon, on parle de feedback ou rétroaction positive) : quand il fait froid (c’est-à-dire lors des périodes glaciaires), la surface couverte de neige et de glace augmente, donc davantage de rayons solaires sont renvoyés vers l’espace, contribuant à amplifier le refroidissement. En revanche, en période chaude (dite interglaciaire), on observe un recul des glaciers, donc davantage d’énergie solaire est absorbée par la Terre, d’où un mercure qui monte !

V.D.

Source :

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire