La science en image

Kamikazes des océans : les dessous de la météorisation

La météorisation en image

B.D. illustrant le phénomène de météorisation

Qu’est-il donc arrivé à ce pauvre poisson-cobaye (que nous appellerons Bob) ?

Au départ, Bob est en profondeur. Les poissons qui possèdent une vessie gazeuse utilisent celle-ci pour flotter à la hauteur voulue dans la colonne d’eau en ajustant la quantité de gaz qu’elle contient. Sur cette vessie gazeuse s’exercent deux forces : la gravité et la pression hydrostatique. Cette dernière dépend de la profondeur. Quand Bob monte dans la colonne d’eau, la pression qui s’exerce sur sa vessie diminue : la vessie gonfle, car ses parois sont molles. Normalement, les poissons arrivent à réguler la taille de leur vessie. Mais des accidents peuvent se produire quand ils remontent trop vite et le processus peut s’emballer. Au final, le volume de la vessie devient supérieur à l’espace disponible dans le corps du poisson. Un bien triste sort est réservé aux poissons victimes de météorisation : leur vessie finit par exploser ou par leur ressortir par la bouche. Un phénomène assez spectaculaire.

V.D.

Source :

  • Knut Schmidt-Nielsen, Physiologie animale : adaptation et milieux de vie. éd. Dunot, 1998
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire