Les travaux d’économie d’énergie à l’intérieur : de quoi il s’agit

économie d'énergie

Face à une facture énergétique qui ne cesse d’augmenter, mais aussi pour des raisons écologiques évidentes, de nombreux ménages français font aujourd’hui le choix d’entreprendre des travaux d’économie d’énergie au sein de leur logement. Mais quels sont donc les différents travaux à réaliser en ce sens ? Découvrez des éléments de réponse dans cet article.

Les travaux d’isolation thermique

De nombreux travaux peuvent être effectués dans un logement pour améliorer sa performance énergétique et ainsi réaliser des économies d énergie. Cependant, certains s’avèrent être plus efficaces que d’autres et sont donc à privilégier. C’est le cas notamment des travaux d’isolation thermique.

Une maison mal isolée est une véritable passoire thermique. Selon certaines agences de la transition écologique, sans une isolation adéquate, le toit laisserait passer jusqu’à 30 % de la chaleur emmagasinée dans un bâtiment. Les murs et les fenêtres seraient, quant à eux, respectivement responsables de 20 % et de 15 % des pertes de chaleur.

Entamer des travaux économie d’énergie axés sur l’optimisation de l’isolation vous permettra par conséquent de limiter de manière considérable les pertes de chaleur. Vous profiterez ainsi d’un excellent confort thermique aussi bien en saison froide qu’en saison chaude, ce qui vous permettra de moins solliciter le chauffage et la climatisation.

Il convient de réaliser un diagnostic de performance énergétique au préalable pour déterminer avec précision les travaux d’isolation thermique qui s’imposent. En fonction des résultats, vous pourrez par exemple être amené à isoler vos combles, revoir le vitrage de vos fenêtres ou encore recourir à la ventilation mécanique contrôlée.

L’utilisation d’un nouveau système de chauffage

Le chauffage constitue un poste de dépense énergétique important au sein des foyers français. Plus de 80 % de la facture énergétique des Français concerne aujourd’hui uniquement le chauffage. Cela va sans dire donc que pour espérer réaliser une économie d énergie conséquente, il est indispensable de repenser son système de chauffage. Dans cette optique, il est judicieux de se tourner vers un système de chauffage affichant un certain niveau de performance et qui, idéalement, utilise l’énergie renouvelable pour fonctionner.

Selon les plateformes spécialisées dans la rénovation énergétique pour les particuliers, les chaudières à fioul sont actuellement les systèmes de chauffage les plus énergivores et donc les plus chers. En 2019, la facture énergétique des ménages qui se chauffaient au fioul atteignait 1 802 € en moyenne. Pour comparaison, les ménages qui utilisent un système de chauffage au bois ont payé en moyenne deux fois moins, plus précisément 759 €.

Par ailleurs, utiliser un système plus récent peut également permettre de réduire de manière significative la consommation énergétique. Selon l’agence de la transition écologique, vous pouvez économiser jusqu’à 30 % de gaz naturel si vous remplacez votre chaudière à gaz classique vieille de 15 ans par une chaudière gaz à condensation.

Bien évidemment, il faudra également penser à utiliser de manière raisonnable le chauffage. En réduisant par exemple le thermostat de votre chauffage de 1° C, vous pouvez baisser vos dépenses énergétiques de 7 %.

L’installation d’une pompe à chaleur

C’est la solution ultime pour réduire au maximum votre consommation d’énergie liée au chauffage. En effet, l’installation d’une pompe à chaleur peut vous faire économiser entre 35 % à 75 % de vos frais annuels de chauffage.

Vous pouvez économiser environ 35 % sur votre facture d’électricité si vous utilisez faites installer une pompe à chaleur air-air. Le montant des économies se chiffre à 45 % avec une pompe à chaleur air-eau et atteint 75 % avec une pompe à chaleur géothermique.

Le prix d’achat et d’installation d’un tel dispositif peut être assez coûteux. Toutefois, avec les économies réalisées, l’investissement peut être amorti entre 5 et 10 ans.

Facile à installer, la pompe à chaleur est un dispositif écologique qui utilise la chaleur naturellement présente dans le sol, l’eau ou l’air, autrement dit dans l’environnement, pour chauffer votre habitat. Cependant, elle peut également être utilisée pour la production d’eau chaude sanitaire.

Les différentes aides à la rénovation énergétique

En marge de la transition énergétique, le gouvernement et divers organismes consentent aujourd’hui – sous certaines conditions – à octroyer différentes aides en faveur des travaux de rénovation énergétique. Parmi les aides disponibles, vous avez notamment :

  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) : il s’agit d’un dispositif fiscal qui permet aux ménages de déduire de leur impôt sur le revenu une partie des dépenses liées aux travaux d’économie d’énergie. Cette aide est accordée uniquement si les travaux concernent une résidence principale et si les ménages ont des ressources limitées.
  • L’Eco-prêt à taux zéro : ce prêt sans intérêt permet de financer les travaux d’économie d’énergie effectués dans une résidence principale. Vous pouvez y prétendre que vous soyez bailleur ou propriétaire occupant.
  • L’aide « Habiter mieux sérénité » : l’Anah (agence nationale de l’habitat) propose aux ménages ayant des revenus modestes une aide financière de 1 600 € à 2 000 €. Et ce, en vue de la réalisation de travaux de rénovation énergétique dans leurs logements.
Comment faire face aux troubles du comportement ?
Massages après effort : opter pour un baume au CBD