Actualité sur les métiers informatiques en France

Métiers informatiques

Le marché de l’emploi est bouleversé par la pandémie de Covid 19, les entreprises sont à la recherche de nouvelles compétences pour les aider à progresser. Une plateforme spécialiste dans l’analyse des nouvelles compétences a dévoilé ses prévisions pour l’année 2021. L’analyse consiste en une enquête menée auprès de managers et chefs d’entreprise dans huit pays incluant la France. Les prévisions de la plateforme Degreed annoncent que la prochaine décennie sera marquée par les compétences autour de l’informatique et de la programmation.
Les métiers de l’informatique sont souvent associés à des individus qui traitent des codes complexes. Pourtant, il s’agit d’un secteur qui dispose d’une variété de métiers et de fonctions. Les métiers de l’informatique sont présents autant dans les banques que dans les start-ups ou encore en tant qu’indépendants.

Les métiers de l’informatique, très demandés en temps de crise

Actuellement, il existe une pénurie d’informaticiens sur le marché de l’emploi. Une étude menée sur les besoins en mains-d’œuvre de pôle emploi révèle que ces postes sont les plus recherchées par les entreprises en ces temps de crise sanitaire. L’étude conforte la place des métiers de l’informatique comme les développeurs, les ingénieurs système d’information ou les graphistes dans le haut du panier. Le classement est complété par d’autres métiers essentiels durant le confinement, à savoir les chauffeurs-livreurs, les infirmiers et les logisticiens. L’avantage de ces métiers est qu’ils n’exigent pas de longues formations. Ce temps réduit de la formation séduit dans un contexte où la reconversion professionnelle est nécessaire pour faire face au chômage.

Ainsi, les développeurs sont les profils les plus demandés par les recruteurs. Ces dernières années, les formations à courte durée se sont multipliées selon le Village de l’emploi avis. Ces types de cursus permettent aux débutants de disposer d’une insertion professionnelle dans l’immédiat. Les métiers de graphistes et de développeurs spécialisés dans un langage sont les métiers de l’informatique qui sont les plus accessibles, grâce à une formation courte, c’est-à-dire moins de six mois.

Le marché de l’emploi informatique avant la crise

Par rapport aux autres professions les plus demandées, l’informatique a l’avantage du salaire, qui est nettement supérieur. De plus, les métiers de l’informatique s’inscrivent dans des domaines d’activités en constante innovation. Ils sont, entre autres, recherchés dans le secteur bancaire, de l’administration, des services numériques, des éditeurs de logiciels. Les start-ups sont ceux qui présentent de fortes demandes en informaticien, notamment ceux spécialisés dans le e-commerce, l’intelligence artificielle et les objets connectés.

Cependant, l’emploi dans l’informatique est également impacté par la crise sanitaire. Ce sont les activités de conseil qui sont les plus touchées. La hausse de l’activité numérique durant le confinement profite à de nouveaux profils, surtout les cadres débutants qui manquent encore d’expérience. Avant la crise sanitaire, les informaticiens étaient très demandés dans plusieurs régions et grandes villes françaises. C’est le cas de la région parisienne, de la ville de Marseille et de Bordeaux. En effet, tous les secteurs sont concernés par la recherche de compétences spécifiques à l’informatique. Qu’il s’agisse de start-ups, de grands groupes ou d’entreprises industrielles, leur objectif est de trouver le talent rare pour faire face à la concurrence et maintenir leur croissance.

Les métiers de l’informatique, touchés par la crise ?

Dans le secteur informatique, les apprenants sont répartis dans plusieurs spécialisations. Les plus populaires sont le Big Data, l’intelligence artificielle et les systèmes d’administrations. Ainsi, les architectes web et les développeurs web sont les profils les plus demandés. Par ailleurs, la sécurité informatique est aussi sollicitée à cause de l’enjeu stratégique de la protection des données. Les besoins des entreprises présents dans les activités informatiques illustrent cette croissance. En effet, 23 % des offres de recrutement de cadres proviennent de ces sociétés en 2018. Pour le dernier trimestre 2019, la majorité des entreprises spécialisées ont aussi envisagé de recruter dans ce domaine. Enfin, les informaticiens représentent 70 % des recrutements de cadres pour l’année 2018.

Avant la crise, le marché de l’emploi rencontre une pénurie de candidats informaticiens. 75 % des recruteurs peinent à trouver les employés qui correspondent à leurs besoins spécifiques. Cette pénurie de profils est une aubaine pour les candidats. Certains se voient proposer plusieurs postes en même temps et une importante augmentation de salaire.

Durant la crise sanitaire, certains métiers de l’informatique demeurent très demandés, à l’instar des ingénieurs en cybersécurité et des techniciens télécom. Toutefois, tous les métiers considérés comme tendances avant la crise connaissent une forte baisse en termes de demande. Cette baisse est justifiée par le recul du chiffre d’affaires des entreprises numériques pour l’année 2020.

Les métiers classiques de l’informatique

Il existe quatre familles de métiers classiques dans le secteur informatique. D’abord, il y a ceux de consultant et d’expertise. Ces personnes proposent des solutions informatiques et techniques aux entreprises clientes. En général, ce sont des spécialistes en sécurité informatique. Ensuite, il y a les métiers du développement et des études. Cela consiste à concevoir ou à créer des applications mobiles. Dans Village de l’emploi avis, de nombreuses personnes indiquent priorisées les formations en BTS pour exercer les métiers dans l’exploitation des réseaux et la programmation.

Il y a aussi les métiers de l’administration et de l’exploitation. Ils sont souvent internes à l’entreprise. Le rôle de ces informaticiens consiste à assurer le fonctionnement des réseaux et du parc informatique. Ils regroupent les administrateurs réseau, les techniciens de maintenance et les ingénieurs système. Enfin, les métiers du commercial exigent une double compétence en commercial et en informatique. Ce sont des responsables de service client et des ingénieurs d’affaires. Après l’obtention d’un BTS, une formation d’un an permet d’obtenir une spécialisation en technicien réseau et en développeur d’applications. Pour les métiers commerciaux et du web, Village de l’emploi avis indique que les formations prisées sont celles en marketing digital et en e-commerce.

Les nouveaux métiers de l’informatique

Certains métiers de l’informatique sont récents et très convoités. Il s’agit des plus recherchés en 2020. En premier lieu, il y a le développeur full-stack qui se traduit par développeur complet. Ce type de profil est polyvalent et maitrise de nombreux aspects des métiers de l’informatique, allant de la création de sites web au développement en passant par la conception de logiciel. Ensuite, il y a les métiers de développeur back-end et front-end. Le premier s’occupe de la partie code d’un site web ou d’une application mobile, c’est-à-dire tout ce qui n’est pas visible par les utilisateurs. Le second, au contraire, s’occupe des éléments visibles sur l’interface d’un site web ou d’une application.

Le développeur mobile est un métier d’avenir pour les prochaines années, étant donné que 3,8 milliards de personnes possèderont un smartphone en 2021. De plus, les applications mobiles se multiplient et séduisent les mobinautes. Ainsi, ce développeur s’occupe de la programmation des codes à destination des applications pour smartphone.
Enfin, il y a les data scientist qui sont spécialisés dans l’intelligence artificielle. Généralement, ces métiers sollicitent un niveau bac +5, c’est-à-dire un diplôme d’ingénieur ou d’un master universitaire. Le DUT est aussi un bon moyen d’insertion professionnelle avec une possibilité de poursuivre des formations avec Village de l’emploi pour augmenter ses compétences.

Des engins polyvalents pour des chantiers réussis
Collecte et gestion de déchets médicaux : trouver un expert en ligne