Honorer la mémoire d’un être cher : Les étapes importantes du processus de l’enterrement

processus de l'enterrement

Publié le : 21 novembre 20236 mins de lecture

Suite à la perte d’un être cher, la famille se retrouve rapidement confrontée à de nombreuses préoccupations. La question de l’enterrement et de l’organisation des obsèques en fait partie. Bien que ces étapes soient éprouvantes et douloureuses pour les proches, elles permettent d’honorer la mémoire du défunt. Par-dessus-tout, elles sont essentielles pour avancer dans le processus de deuil. Comment ça se passe ? Combien de temps dure un enterrement ? Où se déroule-t-il ? Que faire ou ne pas faire ? Cet article vous explique étape par étape le déroulement des obsèques.

Avant l’inhumation : les formalités administratives et autres démarches

L’établissement d’un certificat de décès est obligatoire, et précède systématiquement l’organisation du processus de l’enterrement. Ce certificat est délivré par un médecin suite à la constatation du décès. Les proches devront ensuite faire une déclaration auprès de la mairie, en vue d’obtenir les copies d’acte de décès. Il appartient ensuite à la famille le choix de réserver une chambre funéraire ou de contacter une agence de pompes funèbres.

En fonction des coutumes et de la religion de la famille, une veillée mortuaire pourra être organisée. Celle-ci se déroule généralement au domicile du défunt et dure une à plusieurs nuits jusqu’aux obsèques. Selon les croyances, la veillée du corps permettrait aux proches de communier avec l’âme de la personne disparue. D’autres religions associent cette pratique à une cérémonie d’adieu ultime, permettant à chacun de se recueillir une dernière fois avec le défunt.

La mise en bière : une étape importante dans le processus d’enterrement

Le corps du défunt est préalablement préparé par un thanatopracteur pour la mise en bière. La mise en bière est une pratique qui consiste à placer les dépouilles dans des types de cercueils adaptés. Cette mission revient généralement au personnel des pompes funèbres ou à défaut, à un personnel médical compétent.

Le cercueil ouvert est présenté à la famille, qui dispose généralement d’une demi-heure pour se recueillir avec l’être cher. Étape obligatoire en France, la mise en bière permet aux proches du défunt d’accepter la réalité de la perte. Quoi qu’il en soit, chacun est à ce moment libre de voir ou non la dépouille du défunt.

Après le temps de recueillement accordé, l’agence funéraire entame la fermeture du cercueil. Le personnel procède ensuite à la levée du corps, avant de le transporter jusqu’au lieu des funérailles.

La cérémonie funéraire

La cérémonie funéraire est l’occasion pour les proches et la famille du défunt de lui rendre un dernier hommage. Elle peut prendre plusieurs formes en fonction des souhaits de la personne disparue ou de la famille, et durera en moyenne 30 à 45 minutes.

La cérémonie laïque se déroule généralement au crématorium ou dans le cimetière où reposera le défunt. Ce type de cérémonie est souvent animé par des discours, des chants, des projections de photos ou une diffusion de musiques. Le déroulement d’une cérémonie d’adieu laïque est assez libre, ce qui offrent aux participants une certaine flexibilité.

Une cérémonie d’hommage religieuse se déroulera d’une manière plus structurée. Qu’elle soit catholique, juive, protestante, orthodoxe, bouddhiste ou musulmane, les prières et les chants sont souvent à l’honneur. Comme lors d’une cérémonie laïque, la parole est donnée aux proches du défunt, afin qu’ils puissent lui rendre un dernier hommage.

La mise en terre : la dernière étape

Aussi appelée « inhumation », la mise en terre marque la fin du processus de l’enterrement. Elle est mise en place après les dernières paroles d’hommage prononcées par les proches du défunt. Le cercueil est descendu dans la tombe, et les proches peuvent se rapprocher pour un dernier au revoir. Le personnel funéraire procède enfin à l’enterrement.

Après la cérémonie, il est d’usage de se réunir chez un proche du défunt. Ce moment permet d’apporter son soutien à la famille endeuillée durant cette épreuve difficile. Vous souhaitez en savoir plus sur les obsèques et le processus de deuil ? N’hésitez pas à consulter les articles sur ce blog blog.wishbook.world.

Dans le cas où le défunt aurait exprimé le choix de la crémation de son vivant, le procédé est différent. Au sein d’un crématorium, des projections de vidéos ou de musiques peuvent être diffusées. Le cercueil est placé dans ce que l’on appelle un « four crématiste », où le corps est réduit en cendre à une température de 850 °C. La crémation prend en moyenne 90 minutes. Les cendres obtenues sont placées dans une urne funéraire, qui sera remise à la famille le lendemain des obsèques.

Matelas queen size en mousse à mémoire de forme : une solution alliant soutien et confort
Le mug personnalisé : ce support publicitaire ambulant qui a le vent en poupe

Plan du site