Les ados codifient le langage : l’exemple TMTC

L’une des choses qui marque l’adolescence est le langage. Qu’importe la région, le pays, voire le continent, les jeunes ont pris l’habitude de parler en codes. Vous vous demandez pour quelles raisons ? Essentiellement, il s’agit d’un style, d’une tendance. Mais c’est également le fruit de la mondialisation, de la culture moderne et surtout de l’évolution technologique qui va à une vitesse grand V. Toutefois, on constate que de plus en plus de parents ont du mal à suivre leurs adolescents, en raison de l’incompréhension de leur langage. Mais encore, ce phénomène n’est pas sans effets dans la vie actuelle de ces jeunes, tout comme dans leur avenir. Voici les détails :

Comprendre le langage codé des ados

Étonnement, la codification du langage chez les ados n’est pas sans règle. Il existe, d’ailleurs, quatre grands principes en termes de langage codé, dont l’anglicisme, les tics, le verlan et les abréviations.

  • L’anglicisme :

L’anglicisme est l’une des techniques de codage la plus utilisée par les jeunes d’aujourd’hui. Il consiste à emprunter un mot anglais et le mixer avec une autre langue, comme le français. En se référant aux adolescents, on peut prendre à titre d’exemple le mot « cool » signifiant « agréable » en français, d’où l’expression « C’est cool ». Il y a aussi le mot anglais « hot » voulant dire « chaud » en français ; et que les jeunes utilisent pour décrire un évènement excitant, telle une fête réussie.

  • Les tics

Par « tics », on entend les petits mots qu’on entend souvent chez les ados, et qui sont catégorisés dans le langage courant. À titre d’exemple, on peut citer les mots : grave, hallucinant, …

  • Le verlan

Quant à la codification verlan, elle se définit comme étant la création de nouveaux mots argotiques issus de l’inversion des syllabes d’un mot déjà existant. Dans « Les parents sont relous », les adolescents veulent dire « Les parents sont lourds » dans le sens « ennuyant » et « ne les laissant jamais en paix ». Ou encore « C’est chelou » pour dire « C’est louche », et « ouf » pour dire « fou ».

  • Les abréviations ou langage SMS

C’est la codification la plus prisée chez les jeunes, surtout depuis que ces derniers ont accès au téléphone portable, smartphone et internet. Généralement, l’idée consiste à prendre toutes les premières lettres des mots composant une phrase, comme tmtc. Cela vous intrigue de savoir ce que veut dire tmtc ? Ce sont les premières lettres de la phrase « Toi-même tu sais. ». D’autres abréviations existent, telles que jdcjdr signifiant « Je dis ça, je dis rien », jpp pour « je n’en peux plus » ou encore yolo pour « You only livre once » ou « On ne vit qu’une fois ». Si vous voulez voir d’autres abréviations, n’hésitez pas à suivre ce lien.

Les effets positifs et négatifs du langage des jeunes

Selon les analystes, le phénomène de codification de langage, très en vogue chez les ados de nos jours, présentent divers inconvénients. Pour commencer, l’utilisation de ces techniques de codage par les jeunes, dont la plupart sont des collégiens et des lycéens, altèrent considérablement leur faculté linguistique et cognitive. Ils ne savent plus faire de la rédaction correctement, c’est-à-dire en respectant les règles de grammaire et de syntaxe. Ce qui n’est pas une bonne chose pour leur avenir. Car une fois dans le monde professionnel, on ne peut pas utiliser ce genre de langage durant un entretien, ni se permettre de contacter ses clients, ses prospects ou encore son patron avec du langage codé. Par la suite, nombreux sont les parents qui ne parviennent plus à communiquer correctement avec leurs enfants à cause de cette façon de parler. Ce n’est pas facile pour eux de saisir la signification tmtc par exemple. Il y en a qui se plaignent ne plus être au courant de ce qui se passe dans la vie d’adolescente de leurs enfants.

Toutefois, il est vrai que même les adultes se servent de ces codes pour gagner du temps en écrivant des SMS, seul point positif.

Quelles sont les alternatives ?

Afin d’atténuer ce phénomène, il faut trouver d’autres alternatives, telles que le renforcement de la communication entre parents et enfants. Essayez de toujours discuter avec eux, et de parler avec la plus normale des expressions. L’importance de la langue, sans déformation, devrait aussi être mise en évidence, pour que les jeunes se rendent compte qu’il faut étudier et respecter les règles de grammaires, …

Gestion immobilière : quels sont les enjeux ?
Quels sont les atouts d’un bureau d’angle gamer ergonomique ?