Quels sont les classiques de la littérature française du Moyen-Âge ?

Le Moyen-Âge est une période particulière pour la littérature française. En effet, l’histoire littéraire de la France commence à l’ère médiévale, notamment entre le XIe et le XVe siècle. Découvrez dans ce qui suit, les trois grands classiques de la littérature française de cette époque.

La Chanson de Roland

La « Chanson de Roland » est la plus ancienne et la plus célèbre des chansons de geste. Ce sont des chansons qui relatent sous une forme épique, les exploits guerriers d’un héros. Ce long poème composé de 4002 vers, est une œuvre littéraire datant du XIe siècle, basée sur la bataille de Roncevaux en 778, sous le règne de Charlemagne. Elle raconte la mort du neveu de Charlemagne, Roland, tombé dans une embuscade alors qu’il se retirait d’Espagne. Son auteur est jusqu’à présent inconnu – malgré que le manuscrit soit signé Turoldus – car nul ne sait s’il s’agit de l’auteur qui a composé le poème, du copiste l’ayant transcrit ou du jongleur qui l’a récité. Néanmoins, les différentes versions de manuscrits qui existent témoignent de la popularité de ce pionnier de la littérature française médiévale.

Tristan et Iseut

Parallèlement à la littérature épique se développe la littérature courtoise (relative à la cour), qui a élevé la position de la femme dans la société. Basée sur l’amour courtois, elle met en vedette une dame, généralement mariée et par conséquent inaccessible, mais qui devint l’objet du dévouement et du sacrifice d’un noble chevalier – de quoi passionner les lecteurs du XIIe siècle à nos jours. « Tristan et Iseut » est l’un des plus célèbres romans courtois. Ce sont deux jeunes amants destinés à un amour interdit mais éternel. Mark, l’oncle de Tristan lui demande d’escorter sa fiancée, Iseut, dans son château. Tristan et Iseut tombent amoureux (dans certaines versions à cause d’un philtre d’amour pris accidentellement) et cette trahison devient le motif de l’intrigue qui anime le reste de l’histoire.

Le roman de Renart

Parmi les chefs-d’œuvre de la littérature bourgeoise réalisée au cours du Moyen-Âge en France, le « Roman de Renart » occupe une place importante. Le roman est regroupé en 27 longs poèmes indépendants appelés « branches », écrits par différents clercs ou jongleurs au XIIe siècle. Les poètes, majoritairement anonymes, personnifient divers animaux pour ridiculiser des faiblesses humaines. Cette satire a comme thème principal l’inimitié implacable entre le goupil (ancienne dénomination du renard) et le loup. Renart, personnage principal, est un goupil incarnant l’individu rusé et espiègle. Isengrin, le loup, est son éternel ennemi car toujours dupé – ce qui démontre que la ruse et l’intelligence l’emportent sur la force. L’œuvre connut un grand succès, et ce, jusqu’à maintenant puisque le nom propre « Renart » a été retenu pour désigner les animaux de cette race.

C’est quoi le surréalisme ?
Qui est J. K. Rowlings ?